Voyager avec son animal de compagnie : quelles dispositions faut-il prendre ?

Difficile de laisser votre chien ou votre chat à la maison, n’est-ce pas ? Oui, il est préférable de partager les aventures de vos escapades avec votre compagnon à poils ! Mais comment cela peut-il devenir possible ? Quelles sont les dispositions nécessaires à prendre ? Doit-on dégoter une valise cabine pour le transport de son animal ? Si vous vous posez de telles questions, découvrez dans cet article les mesures à prendre pour faire voyager votre animal de compagnie dans quelques compagnies de l’Hexagone.

Mon animal de compagnie : en cabine ou en soute ?

Si vous désirez acheter un billet d’avion pour votre animal de compagnie, sachez que des dispositions sont nécessaires. D’abord, les places sont limitées. C’est pourquoi il convient de prévenir votre compagnie aérienne. Même à quelques jours du départ, veuillez à ce qu’elle confirme que votre compagnon à poils peut voyager à vos côtés.

Généralement, seuls les animaux de petite taille sont autorisés en cabine à l’image d’une valise cabine. Chez Air France, par exemple, le poids ne devra pas dépasser les 4 kg en cabine. Ainsi, un supplément peut s’appliquer selon votre destination.

Cependant, il y a des exceptions. À ce titre, un handicapé peut voyager avec son chien d’assistance, et ce, sans tarification particulière. En dehors de ces cas, l’animal doit être embarqué en soute. Une cage de transport s’impose à cet effet. De la même façon, un supplément peut s’appliquer en fonction de la compagnie et de la destination.

Point d’inquiétudes ! La soute des avions est ventilée, chauffée et pressurisée. D’ailleurs, l’animal est disposé de façon stable. Toutefois, il convient de mentionner, comme dans le cas des valises, certaines données. Le nom de l’animal, l’adresse de destination et votre numéro de téléphone doivent ainsi être fournis.

Voyager avec son animal de compagnie : les dispositions sanitaires

Dans les préparatifs de votre escapade avec votre compagnon à poils, il s’impose de le faire vacciner, de lui faire ses certificats de santé, sans oublier l’identification par micropuce.

La vaccination et les certificats de santé

Le vaccin contre la rage, c’est à ce dernier que l’on pense chaque fois qu’on parle de vaccination. Cependant, il existe beaucoup d’autres vaccins qui deviennent obligatoires dès que vous choisissez de voyager dans telle ou telle autre contrée. Ainsi, pour se rendre en Nouvelle-Calédonie par exemple, des vaccinations efficaces contre la maladie de Carré, contre la leptospirose et même contre l’hépatite de Rubarth sont indispensables.

En réalité, elles varient en fonction de vos destinations. Par ailleurs, elles s’inscrivent dans des documents officiels appelés certificats de santé. Ces derniers doivent être signés par un vétérinaire agréé.

L’identification par une micropuce

Depuis plus de deux décennies, il est devenu obligatoire d’identifier votre animal de compagnie. Elle s’impose dans les cas ci-après :

  • Les carnivores domestiques : les chats, les chiens et furets ;

  • Tous les chiens ayant plus de 4 mois ;

  • Les chats et chiens qui ont changé de propriétaires en cas de don ou de vente.

Cependant, l’identification par micropuce électronique est désormais requise, et ce, depuis 2011. La puce est implantée sous la peau de l’animal auprès d’un vétérinaire. Elle est sans danger pour l’animal et permet de le répertorier dans un fichier national. De même, une carte d’identification est reçue par le propriétaire.